Raketa Leopard 3

La Léopard 24 de Raketa

Raketa, marque Russe écrit Ракета en alphabet cyrillique, est fondée en 1721 par Pierre le Grand et innove dans la taille de pierres semi-précieuses. Reconvertie en 1961, la marque se dote de l’usine de montres de Petrodvorets située à Saint-Pétersbourg, aujourd’hui reconnue comme étant la plus vieille usine de Russie encore en activité.

Du sous-marin au poignet, il n’y a qu’une montre

Durant la période soviétique, la marque horlogère Raketa produit des montres pour le corps militaire : l’armée, la marine, l’armée de l’air ainsi que l’industrie spatiale. Soucieux de la ténacité et de la fiabilité de leurs appareils, cet héritage se poursuivit au fil du temps à travers des montres modernes pour cosmonautes, pilotes, explorateurs polaires et sous-mariniers russes.

18 Raketa Leopard 24

Toujours à l’affut des dernières nouveautés technologiques et industrielles, la Russie se fie énormément à la science pour innover. La marque Raketa suit cette logique de développement en insérant des aiguilles rondes ou triangulaires, des mouvements aux designs inventifs mais également de nouveaux horizons de lecture analogique.

Durant l’ascension de la marque au fil du temps et des événements, la maison horlogère commercialisa plusieurs modèles aux références iconiques. Tout d’abord, la « Copernic », rendant hommage à la science de l’astronomie au cadran affichant un système solaire. La « Baïkonour », spécialisée pour les cosmonautes et en collaboration avec le cosmonaute Sergei Krikalev, disposant d’un compas solaire permettant de se repérer dans l’espace. La « Seaman », dont le cadran arbore les marques cardinales maritimes afin de délimiter les zones dangereuses, ainsi que les intervalles de temps durant lesquels les marins russes sont de veille. La « Tu Item 80 », permettant aux pilotes de lire l’heure lors des vols où la courbure de la terre rend difficile la différenciation jour-nuit. Et enfin la « Léopard 24 », possédant un composant issu d’un sous-marin nucléaire, que nous aborderons dans cet article.

Les montres Raketa inspirent de par leur design mais également par leur innovation identitaire et visuelle. Les balanciers et mouvements visibles à l’arrière, la couronne vissée grainée en acier, mais également les matériaux utilisés ajoutent une touche supplémentaire d’exclusivité aux modèles, qui sont pour certains limités de l’ordre de 150 à 300 exemplaires monde.

La Montre Léopard 24, entre industrie nucléaire et horlogerie fine

Avis aux amateurs de sous-marin, d’horlogerie, d’innovation matérielle et technologique, le modèle Léopard 24 vous réunis tous pour une création exceptionnelle. La montre Léopard 24 se distingue par son empiècement en métal provenant du sous-marin Léopard, de classe Akoula. La classe Akoula est une catégorie de sous-marins nucléaires d’attaque Russe, désignée par l’OTAN sous cette dénomination.

0 Raketa Leopard 24

Le garde-temps a été développé avec l’aide du Capitaine Valéry Dykonov, l’un des premiers commandants du bateau, elle dispose d’un boîtier en acier inoxydable K-328 de 44 mm, issu du sous-marin. Charmant détail : lorsque le capitaine de l’ancien sous-marin de classe Akoula a eu entre ses mains la montre produite par Raketa avec le métal de son ancien vaisseau, il a déclaré avoir reconnu le grain de celui-ci en touchant du bout des doigts le boitier du garde-temps.

Sa vitre en verre saphir surplombe le cadran, tandis qu’une vitre en verre minéral permet d’observer le mouvement et balancier de la montre. Les aiguilles squelettes de ce modèle ajoutent une touche particulière, de par leur forme géométrique et leurs couleurs.

La montre Léopard 24 se distingue par son mouvement automatique de conception Russe et bénéficie d’une réserve de marche de 40 heures, permettant aux plus aventuriers d’ôter ce garde-temps quelques instant. Cette montre dispose d’une étanchéité garantie de 200 mètres de profondeur pour rajouter de la sportivité à son charme slave traditionnel.

Raketa Leopard 16

Disponible au prix de 1550€ sur le site ocarat.com, cette nouveauté valorise le savoir-faire industriel de plusieurs secteurs d’activité, mettant en œuvre leurs compétences respectives pour une finition plus que réussie à la mode Russe. Ne trainez pas car son édition est limitée à 300 exemplaires monde et il n’en reste déjà que très peu. Au poignet, elle fera fureur et se fera remarquer par son look à la fois traditionnel et sportif, se fixant à l’aide d’une boucle ardillon argentée. Pour varier le plaisir, un second bracelet conçu en caoutchouc est fourni, permettant un porté à l’aspect plus sportif et tendance.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Add Comment *

Name *

Email *

Website